Collection 4

Pierre Michon entre pinacothèque et bibliothèque

Hg. Ivan Farron, Karl Kürtös

 

Célébré par les uns pour la beauté de son écriture, nourrie d'une grande culture littéraire, par les autres pour sa manière de détourner le genre ancien de la biographie - voire de l'hagiographie - en parlant de petites gens, Pierre Michon pourrait facilement passer pour un auteur néo-classique, réconciliant l'exigence littéraire et la tradition dans ce qu'elle peut avoir de rassurant.

Toutefois, l'écriture de cet auteur né en 1945 est éminemment contemporaine, dans son interrogation anxieuse des conditions de son propre avènement. C'est à la lumière de cette inquiétude qu'est examiné dans ces pages le rapport de Pierre Michon à la culture. Peinture, littérature, sciences humaines sont intégrées à un propos à la fois lyrique et critique. Si la pinacothèque et la bibliothèque sont peu souvent désignées explicitement dans les textes en tant que telles, ces lieux métaphorisent une mémoire collective que l'oeuvre convoque sans cesse.

Ce volume réunit les actes d'une journée d'étude organisée à l'Université de Zurich le 31 janvier 2002.

Jean Kaempfer: Avant-propos

Dominique Viart: Pierre Michon: un art de la figure

Sylviane Coyault: Les Illuminations de Pierre Michon

Spyridon Simotas: Pierre Michon, la question de la filiation

Bruno Clément: «En miroir, en offrande». Pierre Michon auteur de Trois Auteurs

Elisabeth Arnould: Portrait de l'artiste en facteur

Ivan Farron: La question des genres chez Pierre Michon

Wolfram Nitsch: Une écriture caverneuse. Médiologie et anthropologie dans La Grande Beune de Pierre Michon.